Objectifs :

  • Préserver la Basse Vallée de l'Ariège et son agriculture.
  • Freiner l'extraction intensive de granulats :
    900 ha détruits à terme.
  • Faire interdire les remblais de déchets urbains dans l'eau.
  • Limiter le disfonctionnement de la nappe et sa pollution.
  • Eviter une évaporation importante des réserves en eau
   en 2010 dans 20 ans

 

 

En marge des nuisances provoquées par l'extraction de granulats, un nouveau projet se présente qui a reçu un avis favorable de la Mairie de Saverdun :

L'établissement d'une centrale d'enrobage à chaud au sud de Saverdun.

Voici la réaction de Monsieur Jean-Louis BERTRAND, membre du conseil municipal et président d'APROVA :

Je suis très surpris d’avoir appris l’organisation de cette consultation, incidemment 3 jours avant sa clôture alors que le maire avait émis un avis favorable en février 2019 !!!

Cette affaire n’a jamais été évoquée en conseil municipal.
Un tel projet ne doit-il pas faire l’objet d’une enquête publique et non d’une consultation ?
Si nécessaire le tribunal administratif nous dictera le droit.

Après avoir pris connaissance de quelques pièces du volumineux dossier je m’oppose à ce projet pour les raisons suivantes :

1/ Le site est situé très proche de l’habitat (environ 100m pour certaines maisons)

2/ Inévitablement l’air sera pollué par émanation de poussières, d’odeurs

3/ et des émissions de particules de HAP et de COV extrêmement toxiques.

4/ Risque de pollution des sols, de l’environnement végétal et de la nappe phréatique.

5/ Une augmentation significative du trafic routier déjà chargé par les gravières.

6/ Une perte de la valeur de l’immobilier au sud de Saverdun

7/ Une incidence sur le tourisme déjà bien atteint par les gravières

8/ Enfin une nouvelle dégradation de l’attractivité de Saverdun.

9/ Les saverdunois en ont ras le bol d’être la poubelle et « l’Afrique » de Midi Pyrénées.

 

Le message que j’ai adressé un message aux saverdunois peut être consulté ICI.